Le mot de la Présidente du Conseil d'Administration

L’Association des Femmes Magistrats de Côte d’Ivoire, en abrégé AFEMCI, a été créée le 07 mai 2016 à Bouaké et affiliée à l’Association Internationale des Femmes Juges, avec pour objectifs généraux de contribuer :

-  à l’émergence d’un leadership féminin plus dynamique dans la Magistrature ;

-  à l’éducation juridique des populations et particulièrement des couches les plus vulnérables ;

-La facilitation de l’accès à la justice des femmes et des populations vulnérables par des actions de sensibilisation et d’éducation aux droits et devoirs des citoyens ;

-  le soutien des jeunes filles et spécialement des étudiantes en droit pour assurer leur orientation vers la Magistrature et pour une relève féminine dans la profession. 

Les Femmes Magistrats de Côte d’Ivoire, conscientes de leur responsabilité dans le développement de leur pays, ont, à travers cet acte, décidé d’être plus que jamais des actrices clés de l’émergence de la Côte d’Ivoire.

Elles veulent en effet par leur dynamisme contribuer à l’émergence d’une justice plus forte, plus crédible et plus sensible au genre. Pour cela elles ont prévu des actions de renforcement des capacités des femmes juges sur différentes thématiques lors d’ateliers précédant le diner gala, dont le mentorat, le leadership féminin dans la justice, les modes alternatifs de règlement des conflits et la protection des femmes détenues.

De nombreuses activités ont marqué les deux premières années d’existence de l’AFEMCI. Il s’agit pour l’essentiel du parrainage de cérémonies de remise de prix aux meilleures étudiantes en droit des universités de Bouaké, d’Abidjan, de Daloa et de Korhogo. Ces activités ont été menées avec l’appui de Pro-Justice, programme américain dont le mandat est de faciliter l’accès de tous à la justice. 

En vue de mieux se faire connaître et susciter plus d’adhésion de la part des femmes magistrats et des partenaires au développement, l’AFEMCI a élaboré un plan d’action 2017-2020 axé sur :

- les actions de plaidoyer : à cet effet, diverses rencontres ont eu lieu avec les Ministres de la Santé, du Plan, de la Justice et les Autorités de Pro-Justice ;

- les actions de mobilisation par l’installation des points focaux dans les trois cours d’appels de Daloa, Bouaké et Abidjan) et la mise en place de commissions ;

- l’organisation d’ateliers de renforcement de capacités ;

- l’organisation d’un gala.

- Des conférences dans les établissements scolaires d’Abidjan et Bouaké

- La remise du prix de la meilleure étudiante 2017 

- et deux ateliers sur le mentorat et 

L’Association a également participer à des rencontres régionales et internationales, notamment à la rencontre biannuelle des femmes juges d’Afrique qui a eu lieu au Kenya et celle d’Afrique de l’Ouest au Nigéria. 

L’audience accordée par Madame la Première Dame constitue un gage de la confiance que l’AFEMCI inspire aux partenaires et du sérieux de ses objectifs, qui au-delà des aspects corporatifs, s’orientent également vers le bien-être de la population.

L’AFEMCI va organiser et recevoir en 2019 la prochaine rencontre régionale Afrique de l’Association Internationale des Femmes Juges.

TOP